MFE 2015-2016 : Recherche opérationnelle et aide à la décision

Sujets de mémoire en recherche opérationnelle

La liste des sujets présente, ci-après, ne constitue pas une liste exhaustive. Les étudiants sont invités à prendre contact avec Yves De Smet ou Pierre Kunsch pour définir avec eux un sujet de mémoire dans le domaine de la recherche opérationnelle.

Modélisation par les méthodes multicritères et multi-agents

Dans beaucoup de situations de prise de décisions, de nombreux décideurs individuels interagissent en posant des choix multicritères, ce qui conduit à des comportements collectifs qui peuvent poser problème: spéculations boursières, mouvements de populations, congestion automobile, crises bancaires, etc. La combinaison de techniques de choix multicritères (MC) et de modélisation multi-agents (MA) est appropriée pour décrire ces comportements collectifs, leurs conséquences, les approches d’évitement, etc. L’objectif du mémoire est d’analyser, au moyen de la littérature MC et MA, les synergies possibles entre ces méthodologies, de décrire une technique combinée, et de l’appliquer à au moins une problématique de ce type à définir avec l’étudiant.

Théorie des groupes et symétries dans les problèmes multicritères discrets

La théorie des groupes permet d’analyser les propriétés de symétrie dans de nombreux domaines, notamment en physique et chimie. Les solutions de compromis possibles dans la prise de décision multicritère ont également des propriétés de symétrie. Par exemple, le groupe de symétries des rangements multicritères de n alternatives est isomorphe au groupe symétrique Sn de n! permutations de n objets. L’objectif du mémoire est de faire le point sur l’apport de la théorie des groupes dans les problèmes multicritères afin d’en réduire la complexité, et d’identifier plus aisément les solutions de compromis correspondant aux préférences des décideurs. Cette approche sera validée à l’aide d’un ou de plusieurs cas d’étude concrets à définir avec l’étudiant.

Étude technico-économique de réacteurs nucléaires ADS

Les réacteurs nucléaires de type ADS (Accelerator Driven System) sont pilotés par un accélérateur de particules. Cette technologie de 4e génération est encore au stade de la recherche : elle présente deux avantages importants par rapport aux réacteurs nucléaires en activité : (1) un ADS est sous-critique ce qui permet de contrôler facilement la réaction en chaîne, (2) grâce aux neutrons rapides, l’ADS utilise de manière optimale le combustible d’uranium, ce qui permet de réduire fortement la quantité de déchets radioactifs. Par ailleurs il permet la transmutation des actinides de longue durée de vie. Cette technologie innovante est développée au centre de recherche nucléaire à Mol CEN/SCK à l’aide du prototype MYRRHA (Multi-purpose hYbrid Research Reactor for High-tech Applications). Il est proposé d’étudier les conditions qui permettraient à cette technologie de se substituer à moyen et à long terme aux réacteurs nucléaires à l’aide d’une étude technico-économique utilisant la méthodologie de simulation et d’évaluation des incertitudes de coûts et de financement développée par le promoteur. Des informations plus précises sur le projet ADS du CEN/SCK peuvent être trouvées sur https://www.sckcen.be/fr/Technology_future/MYRRHA/Global

 
teaching/mfe/or.txt · Last modified: 2015/04/16 12:04 by dvassche